Messages

Affichage des messages du septembre, 2020

Chœur de voix de femmes dirigé par Renée Larouche.

Image
Renée Larouche nous offre un « Bouquet de roses »! C'est le vendredi 18 septembre 2020 que sera disponible sur toutes les plateformes de musique en ligne l'album « Bouquet de roses » interprété par le chœurde voix de femmes Chanterelles sous la direction de Renée Larouche.
L'album nous présente onze pièces a cappella tirées du répertoire classique. L'enregistrement fut fait devant public lors d'un concert en septembre 1999 à Knowlton au Québec. 
Après une remasterisation en 2020, vous pourrez revivre cet instant où un remarquable « Bouquet de roses »fut offert au public par un chœur et sa cheffe au meilleur de leur art.

Renée Larouche nous raconte Le chœur de voix féminines Chanterelles a démarré en septembre 1998 à Abercorn, petit village près de la frontière américaine, où j’habitais à ce moment-là. Les répétitions hebdomadaires se tenaient dans une classe de l’école que j’avais fréquentée à l’élémentaire, école devenue l’hôtel de ville de la municipalité.
Avec le recu…

Women's Choir Conducted by Renée Larouche

Image
Renée Larouche offers us a "Bouquet de roses"
The  women's choir, Chanterelles, new album "Bouquet de roses" will be available on all online music platforms on Friday, September 18, 2020. Renée Laroucheconducted the choir for this recording.
The album presents eleven a cappella pieces from the classical repertoire. The recording was made in front of a live audience during a concert in September 1999 in Knowlton, Quebec. 
    After a remastering in 2020, you will be able to relive this moment when a remarkable "Bouquet of Roses" was offered to the public by a choir and its conductor at the best of their art. 

Renée Larouche tells us about The women’s choir Chanterelles started up in September 1998 in Abercorn, a small village near the American border, where I was living at the time.  The weekly rehearsals were held in the classroom of the elementary school I attended.  This school is now the Town Hall.
Looking back, I understand that without realizing it, ov…