Chœur de voix de femmes dirigé par Renée Larouche.

Renée Larouche nous offre un « Bouquet de roses »  !

    
    C'est le vendredi 18 septembre 2020 que sera disponible sur toutes les plateformes de musique en ligne l'album « Bouquet de roses » interprété par le chœur de voix de femmes Chanterelles sous la direction de Renée Larouche.

    L'album nous présente onze pièces a cappella tirées du répertoire classique. L'enregistrement fut fait devant public lors d'un concert en septembre 1999 à Knowlton au Québec. 

    Après une remasterisation en 2020, vous pourrez revivre cet instant où un remarquable « Bouquet de roses »  fut offert au public par un chœur et sa cheffe au meilleur de leur art.


Renée Larouche nous raconte

    Le chœur de voix féminines Chanterelles a démarré en septembre 1998 à Abercorn, petit village près de la frontière américaine, où j’habitais à ce moment-là. Les répétitions hebdomadaires se tenaient dans une classe de l’école que j’avais fréquentée à l’élémentaire, école devenue l’hôtel de ville de la municipalité.
 
    Avec le recul, je comprends qu’avec beaucoup d’inconscience, j’ai tranquillement fait mes classes comme autodidacte, armée de 4 années d’étude en piano… Honnêtement, j’avais une assez mince expérience en direction chorale, aussi bien qu’en écriture musicale.
 
    Mine de rien, j’allais prouver que de naître et vivre dans une famille où la musique est omniprésente, assure, par osmose, une solide base de notions qui ne s’apprennent pas à l’université. Autrement dit, je suis tombée dedans… J’ai toujours chanté avec la famille, à l’église comme informellement.
 
    Pendant un séjour de 18 ans à Sherbrooke, j’ai participé aux grandes œuvres avec le Chœur symphonique de Sherbrooke ainsi qu’avec l’Ensemble vocal de l’Université de Sherbrooke, jusqu’en 1987. De retour dans la région de Sutton, j’ai continué à chanter, en particulier avec Chœur à cœur, dirigé par mon frère Jean.
 
    En 1995-1996, j’ai formé la chorale mixte Les Voix du Cœur Puis, en 1996, un anniversaire à la Ville de Sutton m’a donné la pulsion et le prétexte pour entraîner La Famille Larouche vers un concert, moi, la benjamine de la famille! Jusqu’en 1998, nous avons donné une quinzaine de concerts que je préparais à distance. Imaginons les membres d’une famille (2e et 3e générations comprises) dispersés ici et là au Québec... Nous répétions 3 à 4 fois par année. Nous avons interrompu nos activités en 1998, pour reprendre en 2004 jusqu’à maintenant, de loin en loin, selon les demandes et les disponibilités.

 
        En 1998, parallèlement, je recevais des demandes d’amies intéressées à chanter en chœur  C’est ainsi que Chanterelles a pris forme, avec insouciance et pas mal d’audace, étant donné ma courte feuille de route en la matière. Ma passion du chant choral se manifestait tout naturellement. Elle s’amplifiait à mesure que le groupe se formait. Je réalisais que rassembler une douzaine de femmes (amies, parentes, connaissances) stimulait tout mon être.



    De tout temps, j’ai amassé des partitions, chansons et musiques, ce qui a alimenté ma créativité : adapter, harmoniser, amalgamer, composer… Je ne pouvais imaginer juste chanter pour chanter; on devait viser un concert. Mes choix s’imposaient dans le but de toucher, faire vibrer les choristes et éventuellement les auditeurs : transmettre la Beauté via le chant choral!
 
        L’enregistrement a été réalisé par Pierre Laurendeau en septembre 1999. Le concert s’était tenu à St. Paul’s Anglican Church, à Knowlton, Lac Brome, Qc.

Un mot du producteur Pierre Laurendeau

    Ce 18 septembre 1999, je me souviens d’être sorti du concert avec le sentiment d’avoir vécu une rencontre profondément humaine et émouvante.

    Le lendemain, à l'écoute de l'enregistrement, la preuve était là; les artistes avaient donné une performance exceptionnelle! Et la communion avec le public était vraiment palpable. Nous en avons fait quelques dizaines de copies sur cassette pour marquer l'événement.

    Pendant des années, j'ai gardé ces enregistrements dans mon iPod et j'y revenais régulièrement. Comme une photographie des amis dans le portefeuille pour se remémorer les bons souvenirs.
 
    Voilà donc vingt ans que cet instant m'habite. Avec la dématérialisation de la musique et la distribution mondiale accessible à tous est venu le moment de partager ce « Bouquet de roses » à plus grande échelle. Comme une catharsis. Notre enfant qui se marie. Un présent à ma communauté pour accompagner la nuit des Perséides sur le mont Sutton...

    L'artiste Mathilde Hébert en a conçu la pochette et le sonorisateur Stéphane Grimm a veillé à la qualité sonore de l'ensemble. Musicalement vôtre et bonne écoute!

Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

Women's Choir Conducted by Renée Larouche

W.E.M.3. is the symbol of the cycle of Live